LE MOT DES RESPONSABLES

  Francky TRICHET & Bruno DURAND

Un pari d'offre de formation risqué au départ...

L'idée de créer ce master remonte à janvier 2005 suite à une rencontre avec un acteur du monde du transport venu animer un séminaire interne à l'Université. Ce dernier a clairement mis en évidence le besoin actuel des entreprises, désirant se développer à l'international, de disposer de cadres ayant certes de solides connaissances en logistique, mais également - et surtout - la maîtrise de plusieurs langues étrangères couplée à une solide culture des échanges internationaux. Pour reprendre ses mots : "Il est facile aujourd'hui de recruter de bons logisticiens capables de piloter des projets à l'échelle nationale...En revanche, il est très difficile de trouver des logistiens maitrisant les langues étrangères (ne se réduisant pas uniquement à l'anglais) et capables de développer des projets dans des pays étrangers (émergents ou non) et de gérer les flux logistiques sous-jacents dans le contexte actuel de mondialisation des échanges".


Ce besoin de "logisticiens à dimension internationale" (ainsi exprimé par le monde professionnel) est venu à l'époque où l'équipe de direction du département Langues Etrangères Appliquées de l'Université de Nantes (dont je suis membre) était à la recherche d'une nouvelle offre de formation de niveau M2 (bac +5) pour ces 140 étudiants en Master 1 (bac +4), pour qui seul un M2 en Commerce International leur était proposé sur Nantes.

Le projet été alors lançé : développer un nouveau M2 professionnel dédié au profil "Logistique et Langues". Restait alors à définir les contours et le contenu d'une telle formation et surtout de composer une équipe pédagogique adaptée présentant à la fois des compétences en Langues et en Logistique.

La recherche de ce profil de collaborateurs à caractère double compétence ne correspondant à aucune école ou formation logistique à niveau bac +5 (et ce à l'échelle régionale et nationale), nous avons décidé de former un contenu de formation adapté en s'appuyant à la fois sur les compétences du département Langues Etrangères Appliquées (LEA) de l'Université de Nantes (rattaché au Centre International des Langues) et sur un réseau de professionnel du secteur logistique via l'ALSOG (dont Bruno Durand est le correspondant régional). La maquette de ce nouveau diplôme a été bien accueillie par le ministère, et nous avons ouvert la première promotion en septembre 2005 avec peu de concurrence sur ce profil "Langues et Logistique" puisqu'au niveau national, seule l'Université de Lille propose un master de ce type.

Deux années se sont écoulées et une première promotion vient d'être diplômée en septembre 2006. Et je dois bien avouer que ce pari d'allier les langues étrangères à la logistique s'avère payant, étant donné les très bons chiffres d'insertion professionnelle : après seulement 6 mois (mars 2007), 90 % des diplômés ont trouvé un emploi dans le secteur, et pour certains (mais pas encore assez à mon goût), dans des entreprises étrangères.

L'avenir de cette offre de formation repose sur deux axes : (1) l'ouverture de nouvelles langues (par exemple le chinois à partir de septembre 2008) et (2) le développement des partenariats avec des universités étrangères géo-politico-stratégiques pour le secteur de la logistique à l'international comme par exemple le Caire en Egypte ou les universités d'Amérique du Sud.



Francky Trichet
Maître de Conférences en Informatique
Chercheur au LINA (Laboratoire d'Informatique de Nantes Atlantique - UMR-CNRS 6241)





Bruno Durand

Maître de Conférences en Logistique

Chercheur au LEM (Laboratoire d'Economie et de Management)